Naturellement
ensemble

vos espaces verts

L'animal du mois 🐾

L’Aeschne bleue, Aeshna cyanea, Aeshnidae.

Cette espèce fréquente les eaux stagnantes. On peut la trouver aussi bien au-dessus de vastes étangs que de petits points d’eau comme celui de la Fontaine-Savoie.

Son habitat va des zones de plaine jusqu’à 2 200 m dans les Alpes.

Comme les autres Aeshnidées, cette libellule de grande taille a un vol puissant et rapide, changeant brusquement de direction. Elle est généralement difficile à repérer au repos car sa coloration la rend mimétique.

L’aeshne bleue se nourrit principalement de diptères.

Les femelles pondent dans la végétation en décomposition au bord de la rive ou flottant sur l’eau, y introduisant leurs œufs grâce à leur oviscapte.

Les larves sont capables de supporter de brèves périodes d’assèchement, se réfugiant là où l’humidité reste la plus élevée.

Malgré son nom, même le mâle de l’aeshne bleue est au moins aussi vert que bleu (en dehors des dessins noirs), alors que le mâle de l’aeshne azuré, Aeshna caerulea, est uniquement noir et bleu.

L’identification des Aeshnidés est délicate, les dessins du thorax et de l’abdomen doivent être regardés attentivement.

 

Texte et photos : Marc CARVIN.

Les photos de l’aeshne bleue ont été prises sur la commune d’Asnières-lès-Dijon au lieu-dit la Fontaine-Savoie et sur la commune d’Étaules à la source des Chénaux.

La plante du mois 🌼

La Linaire bâtarde ou Velvote, Kickxia spuria, Scrofulariacées

Il est probable que vous n’aviez jamais remarqué cette plante qui se développe au ras du sol dans les champs cultivés. Il est vrai que cette messicole n’est guère visible qu’une fois la moisson faite.

Sa floraison peut s’étaler de juin à octobre.

Ses feuilles sont ovales ou arrondies, un peu en forme de cœur, ce qui la distingue d’une espèce voisine, la linaire élatine (Kickxia elatine) dont les feuilles sont en forme de hallebarde.

Les deux espèces peuvent s’hybrider.

Les fleurs d’environ 10 mm de long, y compris leur éperon recourbé, sont caractérisées par une lèvre supérieure marron contrastant avec le jaune du reste de la corolle.

 

Texte et photos : Marc CARVIN.

 La photo de la linaire bâtarde a été prise sur la commune d’Asnières-lès-Dijon.

Zéro pesticide

La commune a adopté depuis plusieurs années le ZÉRO PESTICIDE pour entretenir ses espaces verts.

Le désherbage se fait :

  • manuellement par un de nos agents
  • par l’utilisation d’un désherbeur thermique qui brûle les mauvaises herbes
  • par l’utilisation d’une brosse métallique qui permet le désherbage des bordures de voirie.

Pour le cimetière, la commune a opté, pour éviter un désherbage fréquent sans pesticide, pour l’engazonnement de ses allées.

Arrosage

Nous collectons l’eau de pluie des ateliers communaux, dans une cuve contenant 80 000 litres. Puis une citerne est attelée derrière le tracteur, qui, elle contient 1 500 litres, pour que notre agent puisse arroser les vasques et platebandes.
Une seconde citerne, sous l’ancienne mairie, a été réparée et remise en fonction, ce qui permet de moins utiliser le tracteur.

Les abeilles

La démarche environnementale de la commune l’a conduite à tendre vers une tonte tardive afin de préserver la biodiversité et, notamment, les abeilles. Elles butinent ce que nous considérons comme de mauvaises herbes, par exemple, les fleurs de pissenlit.

Dans le souci permanent de permettre aux abeilles d’effectuer leur dur et si indispensable labeur, nous avons opté pour la plantation de jachères mellifères à l’entrée sud du village et près du tir aux pigeons. D’autres lieux ont été sélectionnés et seront dotés de ces plantations.

Sur la commune, Philippe Gaulard, apiculteur, a installé de nombreuses ruches. Il est fier de pouvoir désormais vendre le « miel d’Asnières », et vous pouvez lui en commander au 06 12 47 75 16 ou vous en procurer à la boulangerie Martin, chemin de la Cendine.

L’hôtel à insectes

Durant la semaine asniéroise 2017, trois enfants, des bénévoles et des élus ont construit un hôtel à insectes. Il permet l’installation des abeilles mais également des coccinelles, perce-oreilles et autres insectes.

Il se trouve ruelle de la mairie, dans le Jardin de la Paix.

Fleurissement du village

Chaque année, les vasques de la commune ainsi que les platebandes situées aux entrées du village, sont fleuries. Les plants sont achetés à la jardinerie située dans notre village afin de réduire les déplacements et de favoriser le commerce local.

Une réflexion est menée afin de sélectionner les variétés peu exigeantes en eau, et faciles d’entretien. Notre agent effectue régulièrement des stages de formation pour répondre à notre démarche environnementale.

Un « tapis » de tulipes a été disposé à l’entrée sud du village et, chaque automne, d’autres tapis seront installés.

Participer à la démarche

Comment participer ?

Vous pouvez participer à cette démarche en fleurissant vos jardins, balcons, etc.