Naturellement
ensemble

vos espaces verts

L'animal du mois 🐾

La Huppe fasciée, Upupa epops, Upupidées.

Avec son plumage beige, ses ailes et sa queue aux dessins en noir et blanc, son long bec fin et légèrement arqué, adapté à la capture des insectes, et sa huppe à l’arrière de la tête qu’elle déploie à l’atterrissage ou sous le coup d’une excitation, la huppe fasciée est un oiseau facile à reconnaître.

On la repère souvent avant de la voir à son chant caractéristique « Hou pou poup » ce qui lui a valu son nom scientifique de genre Upupa.

Mâle et femelle ont un aspect très proche, ne se différenciant que par quelques nuances dans le plumage.

La huppe capture dans l’herbe ou dans les anfractuosités des écorces une large diversité d’insectes et de petits invertébrés.

Elle niche dans les cavités, qu’il s’agisse de talus, de vieux arbres ou de vieux murs.

De ces cavités émane une odeur nauséabonde car les déjections des jeunes ne sont pas évacuées, mais aussi parce que la femelle et les oisillons possèdent au niveau du croupion des glandes secrétant une substance malodorante. L’espèce utilise une arme olfactive contre les prédateurs.

La famille des Upupidés ne comporte que trois espèces fort semblables, appartenant au genre Upupa, Upupa epops, qu’on peut admirer de l’Espagne jusqu’en Extrême-Orient, Upupa africana qui vit en Afrique, et Upupa marginata qui vit à Madagascar.

Texte et photos de Marc CARVIN.

Photo prise dans les communes de Bellefond et  Épagny.

La plante du mois 🌼

Le Chardon penché, Carduus nutans, Astéracées.

 

Le chardon penché est une plante bisannuelle. Sa floraison s’étale de juin jusqu’en septembre.

De taille moyenne à grande, cette espèce est facilement repérable à ses gros capitules pourpre vif, souvent solitaires et plus ou moins inclinés, ce qui lui a valu son nom.

À la base des capitules s’étale une abondante couronne de bractées effilées aux extrémités violacées.

Le pédoncule est dépourvu de piquants, mais les feuilles pennatiséquées (dont les divisions sont disposées de part et d’autre de l’axe central, comme les barbes d’une plume) sont munies de piquants aiguillons, défense mécanique contre les herbivores.

Textes et photos Marc Carvin

Photo prise sur la commune d’Asnières-lès-Dijon

Zéro pesticide

La commune a adopté depuis plusieurs années le ZÉRO PESTICIDE pour entretenir ses espaces verts.

Le désherbage se fait :

  • manuellement par un de nos agents
  • par l’utilisation d’un désherbeur thermique qui brûle les mauvaises herbes
  • par l’utilisation d’une brosse métallique qui permet le désherbage des bordures de voirie.

Pour le cimetière, la commune a opté, pour éviter un désherbage fréquent sans pesticide, pour l’engazonnement de ses allées.

Arrosage

Nous collectons l’eau de pluie des ateliers communaux, dans une cuve contenant 80 000 litres. Puis une citerne est attelée derrière le tracteur, qui, elle contient 1 500 litres, pour que notre agent puisse arroser les vasques et platebandes.
Une seconde citerne, sous l’ancienne mairie, a été réparée et remise en fonction, ce qui permet de moins utiliser le tracteur.

Les abeilles

La démarche environnementale de la commune l’a conduite à tendre vers une tonte tardive afin de préserver la biodiversité et, notamment, les abeilles. Elles butinent ce que nous considérons comme de mauvaises herbes, par exemple, les fleurs de pissenlit.

Dans le souci permanent de permettre aux abeilles d’effectuer leur dur et si indispensable labeur, nous avons opté pour la plantation de jachères mellifères à l’entrée sud du village et près du tir aux pigeons. D’autres lieux ont été sélectionnés et seront dotés de ces plantations.

Sur la commune, Philippe Gaulard, apiculteur, a installé de nombreuses ruches. Il est fier de pouvoir désormais vendre le « miel d’Asnières », et vous pouvez lui en commander au 06 12 47 75 16 ou vous en procurer à la boulangerie Martin, chemin de la Cendine.

L’hôtel à insectes

Durant la semaine asniéroise 2017, trois enfants, des bénévoles et des élus ont construit un hôtel à insectes. Il permet l’installation des abeilles mais également des coccinelles, perce-oreilles et autres insectes.

Il se trouve ruelle de la mairie, dans le Jardin de la Paix.

Fleurissement du village

Chaque année, les vasques de la commune ainsi que les platebandes situées aux entrées du village, sont fleuries. Les plants sont achetés à la jardinerie située dans notre village afin de réduire les déplacements et de favoriser le commerce local.

Une réflexion est menée afin de sélectionner les variétés peu exigeantes en eau, et faciles d’entretien. Notre agent effectue régulièrement des stages de formation pour répondre à notre démarche environnementale.

Un « tapis » de tulipes a été disposé à l’entrée sud du village et, chaque automne, d’autres tapis seront installés.

Participer à la démarche

Comment participer ?

Vous pouvez participer à cette démarche en fleurissant vos jardins, balcons, etc.